Soldats néerlandais en Afghanistan

Le Haye — Après des semaines de débat, la menace d'une crise et des pressions au plus haut niveau, le Parlement néerlandais a soutenu à une écrasante majorité un projet controversé du gouvernement sur l'envoi de renforts en Afghanistan, à la grande satisfaction de l'OTAN.

Lors d'une séance plénière nocturne suivie en direct à la télévision par un demi-million de téléspectateurs, les groupes parlementaires soutenant la coalition de centre-droit mais aussi l'essentiel de l'opposition ont donné leur feu vert à l'envoi de 1100 à 1400 hommes dans le sud de l'Afghanistan.

L'engagement des Pays-Bas a été formellement adopté vendredi en milieu de journée à l'unanimité lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, a indiqué le ministre des Affaires étrangères Ben Bot, précisant que 1.200 hommes seraient envoyés.

Entre-temps, la coalition sous commandement américain menait hier une opération militaire dans une zone du sud de l'Afghanistan où des combats ont fait 23 morts, vingt chez les rebelles et trois chez les policiers, a déclaré un responsable afghan.

Yousuf Stanizaï, porte-parole du ministère de l'Intérieur, a précisé que des forces terrestres et des avions bombardaient des positions des talibans.

Les affrontements ont commencé lorsque la police a réagi à une série d'attaques récentes dans le district du Sangin, dans la province du Helmand, a ajouté le vice-gouverneur de la province, Amir Mohammad Akhundzada.