Caricatures du prophète Mahomet - Alerte à la bombe au Jyllands-Posten

Copenhague — Les locaux du journal satirique danois Jyllands-Posten, qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet, ont été brièvement évacués hier à Copenhague ainsi qu'à Arhus, deuxième ville du royaume, à la suite d'une alerte à la bombe.

Les dessins, l'un d'entre eux montrant le prophète coiffé d'un turban en forme de bombe, ont provoqué un tollé dans le monde musulman. Le journal a présenté lundi, dans un communiqué publié par l'agence de presse jordanienne Petra, ses excuses aux pays arabes.

Hier à Tunis, les ministres de l'Intérieur arabes ont demandé aux autorités danoises de prendre des sanctions contre le journal incriminé. «Nous invitons le gouvernement danois à prendre les mesures nécessaires pour punir ceux qui sont responsables de ce mal et d'agir pour que cela ne se reproduise pas», ont déclaré les ministres dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion de deux jours consacrée à la coopération dans la lutte contre le terrorisme dans la région

À Téhéran, le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur du Danemark pour exprimer sa «vive protestation quant à la publication de cette caricature qui a insulté les sentiments religieux des musulmans», a rapporté la télévision iranienne.

Le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, s'est réjoui des excuses présentées par le journal mais a exclu des excuses officielles en soulignant que la presse était indépendante.

Estimant que les excuses du journal ne suffisaient pas, des milliers de Palestiniens ont manifesté pour une deuxième journée consécutive dans la bande de Gaza. Ils ont incendié des drapeaux danois et, au cri de «Guerre au Danemark, mort au Danemark», appelé à un boycottage par le monde arabe des produits danois.

L'affaire a provoqué un tollé dans de nombreux pays arabo-musulmans. L'Arabie Saoudite a rappelé son ambassadeur à Copenhague et la Libye a fermé son ambassade. «Le Qatar n'acceptera rien qui ridiculise l'islam ou le prophète», a déclaré son ministre des Affaires étrangères, cheikh Hamad ben Djassim ben Djabr al-Thani.

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hochyar Zebari, a déclaré à l'ambassadeur du Danemark que son gouvernement «condamnait l'insulte et l'irrespect exprimés par un quotidien danois».