En bref: L'ALCQ remet son prix

C'est un ouvrage à quatre mains qui a retenu cette année l'attention de l'Association des littératures canadienne et québécoise (ALCQ), qui a décerné son prix Gabrielle-Roy 2004 (section francophone) à Pierre Hébert et à sa collaboratrice Élise Salaün pour Censure et littérature au Québec - Des vieux couvents au plaisir de vivre, 1920-59 (Fides).

Saluant l'érudition et l'analyse du duo, le jury a aussi souligné ses qualités d'écriture. «Les grandes qualités scientifiques de l'ouvrage sont mises en valeur par le ton personnel et la finesse du style et font de cet ouvrage un essai alliant qualité des idées et sensibilité du style», peut-on lire dans le communiqué annonçant le choix de l'ALCQ. Spécialiste de la censure et de la littérature, Pierre Hébert est professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de l'Université de Sherbrooke. Quant à Élise Salaün, elle enseigne la littérature québécoise à l'Université de Sherbrooke et au Middlebury College, au Vermont.