«Attaquer la terre et le soleil», Mathieu Belezi

Pour Attaquer la terre et le soleil, le Français Mathieu Belezi, né en 1953, explore une fois encore l’illusion coloniale en Algérie. Il nous entraîne cette fois dans les années 1840. Par l’entremise de la voix d’une Française venue s’y installer, luttant jour après jour contre la dure réalité de sa nouvelle vie dans les « colonies agricoles », loin des belles promesses du gouvernement de la République auxquelles elle a cru, et celle d’un soldat qui a du mal à croire au bien-fondé de sa présence dans ce territoire d’Afrique du Nord conquis par la France. D’un côté, une « bande de guenilleux » qui tentent désespérément de labourer de la rocaille et de survivre au choléra dans un « paradis » qui n’existe pas. De l’autre, des soldats français qui ne sont « pas des anges », pillant, violant et massacrant sur ordres. De toutes parts règnent la barbarie et le malheur — surtout du point de vue des Algériens, qui essuient les razzias. Un roman incandescent à la beauté tragique.
 

Attaquer la terre et le soleil

★★★ 1/2

Mathieu Belezi, Le Tripode, Paris, 2022, 160 pages

À voir en vidéo