En bref - Grève de défiance au Seuil

Les employés des Éditions du Seuil, propriété du groupe La Martinière, ont déclenché une grève d'un jour mardi à Paris pour dénoncer les erreurs politiques et stratégiques de la direction, l'absence de réel projet d'entreprise et de tout dialogue social.

Les grévistes s'inquiètent de l'avenir du Seuil, prestigieuse maison d'édition fondée en 1935, rachetée en janvier dernier par une entreprise plus jeune, petite et réputée sur le marché international du livre, mais dont l'une des filiales, Volumen, lui fait de l'ombre. Plusieurs éditeurs distribués par celle-ci (Payot-Rivages, Minuit, Autrement, etc. ) ont vu décliner leur chiffre d'affaires cet automne. Dans ce contexte de précarité, la maison Odile Jacob a quitté le groupe pour rejoindre Gallimard cet automne. Les salariés, qui reprenaient le travail hier, définiront plus clairement leurs revendications au début de janvier.