Beaux livres - La vie en photos

Contrairement à la plupart des magazines dont le contenu initial est déterminé en fonction de textes commandés à des journalistes collaborateurs, Life fut avant tout conçu pour mettre en valeur le talent et les images de photographes.

Les premiers numéros du magazine remontent à 1883. À cette époque et pendant quelques décennies, les appareils photo, trop volumineux et encombrants, ne permettaient pas de capter autre chose que des images statiques.

Avec l'apparition des appareils 35 mm, au début des années 30, ces boîtiers de format portatif allaient se prêter à de multiples reportages photographiques partout dans le monde. En se référant aux clichés saisis sur les lieux d'événements d'actualité, des journalistes avaient ensuite pour mandat de se documenter sur les sujets évoqués pour écrire des articles qui complétaient l'information visuelle.

Dans son introduction à l'ouvrage Les plus grands photographes de Life, John Loengard, éditeur consultant, affirme ceci: «La parole écrite vieillit rapidement. C'est un oxymore de parler de vieilles nouvelles. Mais de vieilles photos peuvent retenir l'attention. La photo n'existe que parce que le sujet se manifeste physiquement, juste devant l'objectif, au bon moment. Le hasard compte certainement, mais il est essentiel pour un photographe de savoir quoi montrer d'un sujet. Pour cela, il doit avoir son propre point de vue.»

«Nous sommes tous des individualistes», disait Alfred Eisenstaedt, le doyen des photographes de Life.

Le pari d'illustrer la vie avec des photos qui surprennent se manifeste constamment dans ce volume. Sur la période de 1930 aux années 2000, 99 des meilleures photographes de Life, avec plus de 600 photos, dont une centaine en couleurs, racontent par la diversité des sujets la vie d'un passé relativement récent, qui explique le présent, qui façonnera le futur. Cette réalité à elle seule justifie l'acquisition de l'ouvrage, particulièrement riche sous l'angle d'une réflexion par l'image.

Le Devoir