Incursions poétiques: «S'affronter ensemble»

Le poète Carl Bessette dans le studio du «Devoir» à l'occasion du mois de la poésie
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le poète Carl Bessette dans le studio du «Devoir» à l'occasion du mois de la poésie

À l’occasion du Mois de la poésie, Le Devoir, avec la complicité du Bureau des affaires poétiques, donne à lire un poème chaque semaine. Troisième de cinq.

S’affronter ensemble

En vrai, on vit sa vie, partout pas seul du tout.

 

Qui est bien, qui a mal, qui n’eut rien, qui eut tout,

On n’écarte pas l’autre aussi loin qu’on se semble,

On se côtoie, moi, toi, à s’affronter ensemble.

P.-D.G. ou gars d’shop, ses enfants, sa femme et

Le vendeur infâme et l’acheteur affamé,

Qu’existent en nos mœurs ces rôles qui fourmillent,

Tant d’actrices, d’acteurs, je vois qu’une famille.

Qu’un persiste en contrôle et l’autre ait peur ou prie,

T’sais, quand c’est triste, on pleure, et quand c’est drôle, on rit,

Quand c’est chaud, on se brûle, et si c’est froid, on gèle,

Pis ça fait toujours mal quand c’que c’est toi qu’on gèle.

La Terre est un village et pour ce qu’on en sait,

Partout, ça sait penser, manger, boire, danser,

 

Et le gros bon sens, c’est que la vie nous surprend,

Partout on donne, on prend, et surtout on apprend.

 

On a terre, eau, ciel, feu, et qu’à cela ne tienne,

Tu es nu à ma porte, et moi, nu à la tienne.

Dans ce monde un peu fou, tu t’y perds, tu t’y trouves ;

Tout est un, ça, c’est sûr ; nul n’y perd, si tu t’ouvres.

Malgré l’Soi sacré roi et le Nous massacré,

C’est pus l’temps d’chialer ni d’sacrer, c’est l’temps qu’ça crée.

L’auteur

Carl Bessette est écrivain et éditeur des Éditions de l’Écrou. Il termine son prochain livre, Load, une histoire de l’Internet. Son poème S’affronter ensemble est étudié au niveau collégial depuis plusieurs années.


À voir en vidéo