France - Décès de Françoise Verny, ancienne «papesse de l'édition»

Paris — Disparition de la «papesse de l'édition». L'éditrice Françoise Verny, qui avait notamment lancé Bernard-Henri Lévy et Alexandre Jardin, est décédée à l'âge de 76 ans, a-t-on appris mardi auprès des éditions Grasset, pour lesquelles elle travaillait.

Silhouette familière du monde de l'édition parisienne, cette grande femme forte, amatrice d'alcool et grande fumeuse devant l'éternel, avait notamment publié les oeuvres de Bernard-Henri Lévy ou de romanciers comme Yann Queffélec (Goncourt 1985), qu'elle avait abordé dans un port de Bretagne d'un «Toi, tu as une gueule d'écrivain.»

Françoise Verny a réalisé la plus grande partie de sa carrière chez Grasset, où elle a été directrice littéraire de 1964 à 1982. Passée chez Gallimard, elle ouvre l'édition à une littérature plus grand public, publiant notamment l'auteur à succès Alexandre Jardin (prix Femina en 1988). «Notre pétrole, ce sont les auteurs», lancera-t-elle un jour devant des gestionnaires du monde de l'édition.

Elle a également travaillé pour Flammarion avant de prendre sa retraite, en 1995. Elle était redevenue alors conseillère pour Grasset. Malade, elle avait dû réduire ses activités depuis de nombreux mois. Françoise Verny avait cependant fait une apparition en grand-mère dans Éloge de l'amour (2001) de Jean-Luc Godard.

La «papesse de l'édition», appelée également «ogresse» ou «mama», a écrit elle-même plusieurs ouvrages, dont Le plus beau métier du monde (1991), un livre de mémoires dans lequel elle raconte sa vie professionnelle. Cette fervente chrétienne a également publié Dieu existe, je l'ai toujours trahi, Dieu n'a pas fait la mort et Pourquoi m'as-tu abandonnée?, évoquant sa foi fervente.

Née Françoise Delthil en 1928 à Neuilly-sur-Seine dans une famille de médecins, cette normalienne agrégée de philosophie avait travaillé dans la presse avant de rejoindre l'édition. Elle avait notamment été journaliste aux Informations catholiques internationales avant d'être directrice de plusieurs rédactions, à L'Écho de la mode ou au Nouveau Candide. Elle a rejoint Grasset en 1964 et n'a plus quitté depuis le monde de l'édition.

Françoise Verny a également travaillé pour la télévision ou le théâtre, réalisant plusieurs adaptations. Depuis 1994, elle était conseillère de la chaîne M6. L'éditrice avait été faite officier de la Légion d'honneur et du mérite agricole. Elle avait un fils, Jean-Pierre Verny.