Le corbeau. Une histoire culturelle, Michel Pastoureau

Dans tout l’hémisphère nord, le corbeau a été vénéré par les sociétés traditionnelles, des peuples amérindiens aux Celtes. Tous ont vu dans cet oiseau au cri rauque et au plumage noir Satan, vacarmeur et un peu charognard, un démiurge et un créateur du monde aussi bien qu’un messager des dieux. Troisième d’une fascinante série illustrée que l’historien médiéviste français Michel Pastoureau (Bleu. Histoire d’une couleur) consacre au bestiaire de l’histoire culturelle européenne (après le loup et le taureau), Le corbeau. Une histoire culturelle s’intéresse à cet oiseau qui a longtemps semé la peur et l’aversion dans les campagnes, inspirant au passage quantité de fables, de légendes et d’artistes. Mais sait-on que le corbeau est aussi un premier de classe ? Déjà mises en valeur par Pline et Plutarque dans l’Antiquité, sa perspicacité et sa grande intelligence ne font plus de doute aujourd’hui. Des tests menés sur certaines de ses capacités cognitives complexes ont montré que le corbeau peut même être l’égal des grands singes. Une manière pour lui de prendre sa revanche.
 

Le corbeau. Une histoire culturelle

★★★ 1/2

Michel Pastoureau, Seuil, Paris, 2021, 160 pages

À voir en vidéo