Cinq titres à placer dans les petites et plus grandes mains

Le manteau des mots au creux de l’hiver fait des merveilles tissé par Dubuc, Arbona et consorts.
Photo: Les 400 coups Le manteau des mots au creux de l’hiver fait des merveilles tissé par Dubuc, Arbona et consorts.

La guerre des pupitres, Marie-Andrée Arsenault, Québec Amérique

La guerre des pupitres, de Marie-Andrée Arsenault, elle-même enseignante, nous invite sur les bancs d’école, dans ces classes désertées par des professeurs en arrêt de maladie et animées par des suppléants qui peinent à remplir leur mandat. Portée par la plume sensible et poétique de l’autrice, cette histoire remet en place l’importance de ces professeurs dévoués, tout en faisant la part belle au yoga à l’école. À paraître le 25 janvier, chez Québec Amérique. (À partir de 9 ans)

Sudie, texte de Sara Flanigan et illustrations de Pierre Pratt, D’eux

À l’orée de leur sixième anniversaire, les éditions D’eux se lancent dans le roman. Marie Fradette dirigera en effet une nouvelle collection de romans, qui fera paraître deux titres en mars, parmi lesquels Sudie, de Sara Flanigan. Dans la Géorgie des années 1940, une jeune narratrice raconte une tendre amitié qui fera éclater au grand jour des tensions enfouies. Pierre Pratt prêtera ses crayons et tout son talent pour illustrer cette bouleversante histoire. À paraître le 22 mars. (À partir de 13 ans)

Nina et Milo. Journée de pêche, Marianne Dubuc, éditions Album

Marianne Dubuc n’a plus besoin de présentation, mais connaissez-vous Nina et Milo ? Les protagonistes de son nouveau livre appréhendaient une journée de bonheurs tranquilles, mais une vilaine surprise les attendait. Tandis que son ami est emporté par le vent, Nina se retrouve seule. Que fera-t-elle pour le retrouver ? La réponse appartient au lecteur ! Nina et Milo. Journée de pêche est une aventure dont vous êtes le héros. À paraître le 18 janvier, aux éditions Album. (À partir de 4 ans)

À travers les fenêtres, Marion Arbona, 400 coups

Couvre-feu, confinement et isolement : voilà autant de situations qui nous ont forcés à observer le théâtre des jours à travers le carré de nos fenêtres. À travers les fenêtres, de Marion Arbona, nous invite dans l’envers du décor. Pour l’occasion, une fillette rentre de l’école et observe, par le bâillement des fenêtres sur sa route, les univers qui s’offrent à elle. Une incursion dans un imaginaire qui déborde de la platitude de nos murs. À paraître le 29 mars, aux 400 coups. (À partir de 5 ans)

Mina et sa bête, Caroline Merola, La courte échelle

À qui appartiennent ces empreintes dans la neige ? Dans Mina et sa bête, de Caroline Merola, Mina est convaincue que les immenses pas qu’elle a découverts dans les bois derrière chez elle appartiennent à une créature inconnue. Sur les traces de ce mystère, la jeune Mina découvrira une bête qui la sensibilisera à l’empreinte de l’humanité sur l’environnement. À paraître le 16 mars, à La courte échelle. (À partir de 8 ans)

À voir en vidéo