Jean-Paul Belmondo, Sophie Delassein

Photo: GM Éditions

« Nul, votre fils est nul. » « Avec une gueule pareille, comment voulez-vous qu’il fasse du théâtre ? » Voilà en gros ce que disaient bien des professeurs du Conservatoire, où celui qui allait devenir, avec Alain Delon, l’acteur préféré des Français, a vécu cinq ans d’humiliation dans les années 1950. Et dire qu’il triompha sur scène dans Cyrano de Bergerac en 1990… Figure à jamais rattachée à la Nouvelle Vague (À bout de souffle et Pierrot le fou, de Jean-Luc Godard), aux comédies de Philippe de Broca (Le magnifique), aux folles cascades chez Claude Zidi (L’animal), Jean-Paul Belmondo (1933-2021) fait ici l’objet d’une biographie se terminant en queue de poisson où l’autrice, journaliste culturelle au Nouvel Obs depuis 1999, s’appuie en grande partie sur des articles deParis Match. Malgré tout, on parcourt non sans plaisir ce survol de 60 ans de carrière, freinée par un AVC en 2001, illustré de nombreuses photos de plateau où l’on renoue avec des acteurs mythiques du cinéma français.

 

Jean-Paul Belmondo Le magnifique

★★★

Sophie Delassein, GM Éditions, Paris, 2021, 144 pages

À voir en vidéo