Churchill peint la Côte d’Azur, Paul Rafferty

couverture Churchill peint la Côte d’Azur
Albin Michel couverture Churchill peint la Côte d’Azur

Durant l’entre-deux-guerres, Winston Churchill a passé beaucoup de temps sur la Côte d’Azur, où il s’adonnait à l’un de ses passe-temps préférés, ses « petits barbouillages ». De ses 600 toiles, 150 y auraient été peintes. Influencé par la lumière et les couleurs des impressionnistes, Monet plus particulièrement, il pouvait exécuter un tableau en moins de trois heures, tout en grommelant constamment, cigare au bec, « C’est pas bon ! ». Pour ce livre riche d’anecdotes, de citations et de photos inédites de l’artiste amateur à l’œuvre, le peintre et musicien anglais Paul Rafferty s’est livré à un patient travail de détective.Ainsi, après avoir photographié chaque endroit peint par le grand homme d’État et prix Nobel de littérature, il a juxtaposé les peintures, des photos d’époque et ses propres clichés. De cette manière, il démontre, outre le passage du temps, la difficulté des sujets choisis et le talent de celui qui un jour avoua n’avoir qu’un regret : « Je ne suis pas un grand peintre ».

 

Churchill peint la Côte d’Azur

★★★★

Paul Rafferty, traduit de l’anglais par Antoine Capet, Albin Michel, Paris, 2021, 208 pages

À voir en vidéo