Les baleines et nous, India Desjardins et Nathalie Dion

La prémisse du dernier album d’India Desjardins n’a rien de réjouissant : « Les baleines me fascinent car elles sont l’oracle qui annonce la fin d’un monde où elles peuvent exister. » Lucide, elle s’affaire donc à « leur rendre hommage, avant qu’elles ne disparaissent ». Or, tandis que la prolifique autrice reconnaît leur tragique destinée, elle leur offre ici un requiem aussi mystérieux et envoûtant que le chant de ce fascinant mammifère marin. Plus qu’un documentaire, Les baleines et nous est une rencontre, qui navigue entre éditorial, science et conte. Il en résulte une immersion captivante, instructive et émouvante. Coup de chapeau, aussi, à Nathalie Dion, dont les illustrations en déclinaisons de bleu rendent compte, en dépit des limites de la page, de l’immensité des mammifères. Une ode saisissante nous invitant à saisir le présent : « Un dos de baleine n’a rien de spectaculaire. Pourtant, c’est beau, simplement parce que la baleine est encore là. »
 

 

Les baleines et nous

★★★★

Texte d’India Desjardins et illustrations de Nathalie Dion, La Bagnole, Montréal, 2021, 56 pages. À partir de 7 ans.

À voir en vidéo