Kevin Lambert toujours en lice pour le Médicis

Kevin Lambert
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Kevin Lambert

Les membres du jury du Médicis ont dévoilé les finalistes dans les catégories Romans français, Romans étrangers et Essais, mercredi matin. S’étant classé l’an dernier dans la première sélection avec Querelle (Points), version française de Querelle de Roberval (Héliotrope, 2018), Kevin Lambert a vu son roman Tu aimeras ce que tu as tué (Le nouvel Attila) retenu parmi les huit romans français de la deuxième sélection. Figure aussi dans cette liste le très médiatisé roman de Christine Angot, Le voyage dans l’Est (Flammarion).

« Chant sombre d’un jeune queer en colère, fantasme de vengeance tordu, rêve halluciné d’une apocalypse aussi salvateur qu’un incendie de forêt, Tu aimeras ce que tu as tué exacerbe jusqu’à l’excès la laideur ordinaire d’un Québec pris dans l’étau de ses préjugés », avait écrit Dominic Tardif à propos de ce premier roman, paru chez Héliotrope en 2017, du natif de Chicoutimi alors âgé de 24 ans.

Romans étrangers

Du côté des neuf romans étrangers retenus, la maison d’édition québécoise Le Quartanier se distingue grâce au roman de l’Allemande Lucy Fricke, Les occasions manquées (traduit par Isabelle Liber). Lors de sa sortie à l’automne, Christian Desmeules parlait en ces termes du quatrième roman de l’autrice de 47 ans, le premier à être traduit en français : « Disons-le, Les occasions manquées est traversé d’un bout à l’autre d’un cynisme léger et complètement jubilatoire. Comme l’humour — et comme l’alcool, dont abusent les protagonistes —, c’est ici une mesure de protection, un lubrifiant social, un petit pansement. »

Par ailleurs, Les occasions manquées, paru en 2018 sous le titre Töchter (« filles » en allemand) figure dans la deuxième sélection du Femina romans étrangers.

Essais sélectionnés

Du côté des douze essais sélectionnés au deuxième tour, mentionnons Ce qui est arrivé à Wounded Knee (Flammarion), dans lequel Laurent Olivier se penche sur l’enquête inédite du massacre des 300 Autochtones, incluant femmes et enfants, tués à bout portant par l’armée américaine le 29 décembre 1890 dans le Dakota du Sud.

Marianne Alphant, Michel Braudeau, Marie Darrieussecq, Dominique Fernandez, Anne Garréta, Patrick Grainville, Andreï Makine, Frédéric Mitterrand, Pascale Roze et Alain Veinstein forment le jury du Médicis. La remise des prix se tiendra le 26 octobre.

Essais

Jakuta Alikavazovic : Comme un ciel en nous, Stock

Gwenaëlle Aubry : Saint Phalle. Monter en enfance, Stock

Antoine Compagnon : La vie derrière soi, Equateurs

Charles Dantzig: Théories de théories, Grasset

Jérémie Foa : Tous ceux qui tombent. Visages du massacre de la Saint-Barthélemy, La Découverte

Perrine Lamy-Quique : Dans leur nuit, Seuil

Carmen Maria Machado : Dans la maison rêvée, traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Cohen, Christian Bourgois

Laurent Olivier : Ce qui est arrivé à Wounded Knee, Flammarion

Catherine Safonoff : Reconnaissances, Zoé

Catherine Perret : Le tacite, l’humain, Seuil

Pierrine Poget : Warda s’en va, carnets du Caire, La Baconnière

Leïla Sebbar : Lettre à mon père, Bleu autour


Romans étrangers

Ahmet Atlan : Madame Hayat, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud

Gabriela Cabezon Camara : Les aventures de China Iron, traduit de l’espagnol (Argentine) par Guillaume Contré, L’Ogre

Jan Carson : Les lanceurs de feu, traduit de l’anglais (Irlande du Nord) par Dominique Goy-Blanquet, Sabine Wespieser

Lucy Fricke : Les occasions manquées, traduit de l’allemand par Isabelle Liber, Le Quartanier

GouzelIakhina : Les enfants de la Volga, traduit du russe par Maud Mabillard, Noir sur Blanc

Robert Jones, Jr. : Les Prophètes, traduit de l’anglais (États-Unis) par David Fauquemberg, Grasset

Jonas Hassen Khemiri : La clause paternelle, traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy, Actes Sud

Leonardo Padura : Poussières dans le vent, traduit de l’espagnol (Cuba) par René Solis, Métailié

Natasha Trethewey : Memorial Drive, traduit de l’anglais (États-Unis) par Céline Leroy, L’Olivier


Romans français

Santiago Amigorena : Le premier exil, P.O.L.

Christine Angot : Le voyage dans l’Est, Flammarion

Arthur Dreyfus : Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui, P.O.L.

Christophe Donner : La France goy, Grasset

Kevin Lambert : Tu aimeras ce que tu as tué, Le nouvel Attila

Céline Minard : Plasmas, Rivages

Christine Montalbetti : Ce que c’est qu’une existence, P.O.L.

Maud Ventura : Mon mari, L’Iconoclaste



À voir en vidéo