À la recherche de Kundera

Photo: Éditions du Sous-Sol, photomontage «Le Devoir»

Depuis son passage à Apostrophes en 1984, il est devenu un « disparu volontaire » cherchant à exercer un contrôle absolu sur son œuvre. Ariane Chemin, reporter au Monde, a tenté d’explorer ce « destin tragique » dans À la recherche de Milan Kundera, version livre de six textes parus en feuilleton en 2019. Au fil d’une « partie de cache-cache », la journaliste retrace le parcours de cette figure majeure de la littérature mondiale. S’il ne lui a pas été possible de rencontrer l’auteur de L’insoutenable légèreté de l’être, « absent omniprésent » de ce récit, elle a pu échanger au téléphone avec Véra, la compagne de l’écrivain, et certains témoins clés ont accepté de lui parler (tels François Ricard, Christian Salmon et Philippe Sollers). L’ autrice a aussi eu accès au dossier de Kundera à la StB, la police secrète tchécoslovaque. Ni biographie exhaustive, ni hagiographie, À la recherche de Milan Kundera n’évite pas de soulever certaines parts d’ombres. Un portrait bref et respectueux de cet écrivain que l’on sent écartelé entre deux langues et deux patries. Éclairant.

À la recherche de Milan Kundera

★★★ 1/2

Ariane Chemin, Éd. du Sous-Sol, Paris, 2021, 144 pages

À voir en vidéo