Finale entre femmes pour le Prix du GG en roman

Naomi Fontaine se retrouve en finale avec quatre autres écrivaines dans la catégorie «Romans et nouvelles». 
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Naomi Fontaine se retrouve en finale avec quatre autres écrivaines dans la catégorie «Romans et nouvelles». 

Toutes les finalistes cette année pour le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie « Romans et nouvelles », en français, sont des femmes. Une rareté dans l’histoire de ce prix. Les cinq écrivaines finalistes sont : Jennifer Bélanger pour Menthol, Naomi Fontaine pour Shuni (déjà lauréat du Prix littéraire des collégiens, en 2021), Marie-Ève Lacasse pour Autobiographie de l’étranger, Marie-Pier Lafontaine pour Chienne et Sophie Létourneau pour Chasse à l’homme.

Du côté des essais, le « comité d’évaluation par les pairs » a retenu De préférence la nuit de Stanley Péan, Carnet de Frida Burns sur quelques morceaux de vie et de littérature de Frédérique Bernier, Le rapt ontologique. Penser l’être des singularités de Thomas Dommange, Nous sommes le soleil. Femmes sous la dictature (Argentine 1976-1983) de Guylaine Massoutre et Une épine empourprée de Michaël La Chance.

En poésie, la sélection comprend Déblais de Paul Bélanger, Et là, mon père suivi de Et là, ma mère d’Hugues Corriveau (que les lecteurs du Devoir lisent régulièrement dans le cahier Lire), L’amour des oiseaux moches de Symon Henry, La société des cendres suivi de Des lames entières de Martine Audet et Les visages de la terre de Louis-Karl Picard-Sioui.

Des Prix du Gouverneur général sont aussi remis dans les catégories Théâtre, Littérature jeunesse (texte et livre illustré) et en traduction de l’anglais au français. La liste complète des finalistes est à livresgg.ca. Pour les œuvres en français, les membres des comités de pairs ont évalué les livres publiés entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020.

En anglais, la poète Anne Carson et l’écrivain Thomas King font partie des « vétérans » qui sont finalistes pour l’un des prix. Les lauréats, dont les noms seront dévoilés le 1er juin, recevront une bourse de 25 000 $. Les finalistes reçoivent déjà 1000 $.

Avec Le Devoir