L'édition selon Pierre Turgeon

Où diable l'éditeur Pierre Turgeon mène-t-il sa barque? Après avoir annoncé l'hiver dernier au Devoir la création d'une nouvelle maison d'édition bicéphale, City Publishing/Éditions de la Cité, après avoir défendu tant bien que mal sa maison Trait d'Union et son pendant anglais, Cantos Publishing, l'éditeur aux activités tumultueuses se lance dans une nouvelle aventure en langue anglaise.

Il vient en effet de fonder avec un Ontarien, Michael Baxendaele, BT Publishing (Baxendaele-Turgeon Publishing). Encore une nouvelle maison d'édition de plus sous sa coupe? «Non, ce sera notre distributeur mondial en langue anglaise.» Rien de moins.

Chez City Publishing, une biographie attendue de Conrad Black signée George Tombs devait être lancée en juin dernier. Depuis des mois en fait, l'éditeur montréalais ne cesse de miser sur ce succès commercial potentiel pour relancer ses affaires et payer ses créanciers. Toujours attendu, le livre tarde à venir. Qui le publiera finalement? «City Publishing», répond l'éditeur sans hésiter. Mais une recherche indique toutefois que le livre doit en fait paraître à l'enseigne de Hushion House, une maison du Canada anglais qui offre le plus souvent ses services pour réaliser des livres à compte d'auteur. «Non, Hushion House est en fait le sous-distributeur de BT Publishing au Canada», corrige l'éditeur aux nombreux chapeaux. Alors que distribue BT Publishing au Canada puisque Hushion House s'occupe de ses livres? Rien? «Oui. En fait, BT Publishing coordonne la distribution pour l'étranger, mais on examine aussi la possibilité de céder des droits pour l'Angleterre ou l'Australie.» Le nouveau distributeur anglais créé par Turgeon et son associé ne serait donc qu'une instance de coordination, en somme.

Lorsqu'on vérifie auprès du répertoire légal de la Bibliothèque nationale, on se rend compte que la biographie de Conrad Black a été déposée légalement non pas sous l'inscription de City Publishing mais bien sous celle de BT Publishing. L'éditeur officiel serait donc BT Publishing, cette nouvelle entité de Pierre Turgeon qui ne doit pas, selon ce qu'il affirme, ni faire d'édition, ni faire vraiment de la distribution... Cela fait beaucoup de méandres pour suivre les aventures d'un seul livre dont on tarde encore à voir la couleur. Comprenne qui pourra dans quelle galère rame Pierre Turgeon à travers tout cela.

En attendant que ne paraisse enfin ce livre qui pourrait remettre l'éditeur aguerri sur de meilleurs rails, bien des observateurs du milieu disent pour l'instant ne plus vouloir commenter ses plus récentes manoeuvres éditoriales.
1 commentaire
  • bernard bujold - Inscrit 27 juillet 2004 09 h 13

    Un journaliste à la défense des auteurs

    Félicitations au journaliste Jean-François Nadeau pour son travail de journaliste à l'égard des écrivains et auteurs du Québec. Il est impossible de bien gagner sa vie en tant qu'auteur au Québec et si en plus on doit composer avec de mauvais éditeurs, la tâche d'auteur devient tout simplement ridicule ou s'inscrit dans une forme de bénévolat ou de loisir d'amateur. Bravo à Jean François Nadeau!
    De la part d'un ex-auteur de Trait d'Union.
    Bernard Bujold