Top chrono

Photo: Pixabay

J’ai une idée

Prends ton cellulaire

Clique sur l’application de l’horloge

Démarre ton chrono

C’est bon ?

OK lis ça :

On s’enfonce dans le pain

Vois-tu les étoiles ?

Elles sont smooth

Quelqu’un quelque part écrit un recueil de poésie

Et il sera bon

Et il gagnera un prix

Je ne peux pas décrire ce que je ressens

Je ne peux pas croire ce que je ressens

J’ai acheté un gros paquet d’œufs

C’est peut-être comme ça qu’on est heureux

On fait des œufs miroir le matin

Les miroirs ne cassent pas

J’ai toujours une fourchette dans les poches

On ne sait jamais

Je me rappelle l’ex de ma mère

C’était une police

Il buvait beaucoup

Il avait perdu son gun dans la neige sur le terrain en avant

Il ne l’a jamais retrouvé

Cher Dieu

J’essaye de faire les bonnes choses

Je n’ai personne à qui parler alors je te parle

Le chrono devrait être à 32 secondes

N’arrête pas le chrono

C’est le temps d’un poème

Ton premier chrono poétique

Continue à lire

Lis ça :

Le bonheur de deux individus arrive à être confondu

Je n’exagère pas

Entends-tu battre ton cœur ?

Moi je l’entends d’ici

L’extrême bonheur n’existe pas

On se réchauffe pour la vie

On n’a plus jamais froid

Le chrono continue

On vieillit

On perd nos cheveux

On perd nos dents

On réussit à être beaux même sans dents

Revenu Québec a le don

De me faire vieillir très vite

Calculer chaque cenne de TPS et de TVQ

pour un poème qui parle de la neige

Ça rend fou un peu

Il manque de l’argent dans l’enveloppe

Je leur envoie mes dents avec une moitié de chèque

J’essaye d’envoyer un message à un ami

Mais j’apprends que nous ne sommes plus amis

C’est correct

Qu’est-ce que tu fais demain ?

Ah c’est vrai

Nous ne sommes plus amis

Le fleuve ne gèlera pas encore cette année

Il n’a gelé qu’un seul hiver

J’avais fait de la raquette dessus

Peut-être que j’y retournerai quand même

Arrête le chrono ici

Mets ton cellulaire dans une enveloppe

Envoie-le à Revenu Québec

On gagnera peut-être du temps

J’empile le pain

Je prie

Je suis payé pour prier

Revenu Québec ne le sait pas

J’ai plein de rêves

Et tous mes rêves sont d’avoir un chien qui parle

Il pourrait me conseiller

Il pourrait me nourrir

J’irais chercher les bâtons pour lui

J’ai des poèmes dans lesquels je suis assis

J’ai des poèmes qui commencent avec un chrono

Et qui ne finissent pas bien

L’aube illumine comme une porte à moitié fermée

Quelqu’un peut-il fermer la porte ?

Quelqu’un cogne chez moi

Mais je ne suis pas là

Je suis dans un poème

Avec mon chien poème

Je cours après un bâton

Je suis content

C’est tellement facile de vivre dans un poème

Si ma mère m’avait prévenu

Je n’aurais pas été un garçon aussi mélancolique

Je n’aurais pas pleuré dans le parc

Quand on m’a volé ma corde à danser

Je me serais exercé à bien écrire

Je me serais exercé à écrire un poème

Un seul bon poème.