Les nouveaux mystères à l’école

Lieu d’échanges, de rencontres, de connaissances, mais aussi refuge de tous les possibles, l’école est propice à la germination d’histoires aussi étranges que loufoques. C’est du moins ce que nous racontent 14 auteurs dans ces Nouveaux mystères à l’école, deuxième titre de cette série dirigée par Richard Migneault. Ce dernier ouvre le bal dans une mise en scène habile et intrigante intitulée « L’école est fermée ». Alors que parents et autobus attendent patiemment les enfants à la sortie des classes, un phénomène étrange se produit. La cloche sonne, mais contrairement au brouhaha habituel qui rythme la fin des classes, « rien ne bouge ! Les portes ne s’ouvrent pas », laissant les spectateurs aussi étonnés qu’inquiets. Cette nouvelle sert d’introduction au recueil qui compte plusieurs bonnes histoires, notamment « Prendre son mal en patience », dans laquelle Élaine Turgeon s’inspire du conte Barbe bleue avec sagacité et singularité. À découvrir jusqu’à la dernière page.

 

Les nouveaux mystères à l’école

★★★ 1/2

Collectif dirigé par Richard Migneault, Druide, Montréal, 2020, 264 pages. 13 ans et plus.