Malwina

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Il fait beau dans ma toux

et il est sur le point de mouiller

et entre les deux

Je suis

dans un champ de fraises à Saint-Hubert

Je n’ai jamais réussi mes vacances

Je n’en prends plus

Je prends un congé

pour aller cueillir des fraises

J’y vais toujours trop tard

J’y vais toujours pour la Malwina

Les fraises de dernière minute

Les fraises qui me ressemblent

Les fraises qui ont grandi trop vite

Qui ont trop passé leur temps à l’air conditionné

Qui sont passées à côté de quelque chose

Je pense que j’ai reçu une goutte

mais je ne la trouve pas

Quand tu m’embrasses sur la joue

Je sens ton nez

Je ne trouve pas ton nez

À quatre pattes

dans le champ de fraises

J’ai mal partout

Je ne trouve pas de belles fraises

J’en ai exactement sept

une par jour

pour une semaine

pour une goutte

pour une toux

pour une larme

Si chaque heure assis

dans une salle d’attente d’hôpital

pouvait se transformer en push-up

Je serais vraiment musclé

Je pourrais cueillir des fraises

plus que dix minutes

Je pourrais

avoir la paix des poumons

Je pense que j’en ai sept

et ils ressemblent tous à des Malwina

Je pense que j’ai reçu une goutte

Je pense qu’il est déjà le temps de partir

Équeuter l’été

Équeuter les souvenirs

de l’hiver passé

L’hiver a mangé la même sorte de soupe

Comme un toc

Un sortilège

La face d’Arruda ne me sort pas de la tête

Elle me fait penser au confinement

À ma claustrophobie

Au chauffage

Au tapis

À une chanson populaire

que j’ai trop écoutée

Pauvre monsieur

Ce n’est pas de sa faute

Il veut juste bien faire les choses

Le gouvernement

réalise que l’ouverture des bars

crée des débordements

Le gouvernement

réalise que de mettre une gang d’éléphants

dans un quatre et demie

ne rend pas l’endroit plus propre

Le gouvernement dit :

Si vous ne respectez pas les règlements

On va devoir sortir les éléphants

Ne vous gênez pas

Ne vous gênez surtout pas

Il commence à mouiller

Je pense que j’ai reçu une goutte

mais je ne la trouve pas

De retour à l’accueil

Je veux payer mes fraises

Le monsieur derrière la caisse

ne porte pas de masque

Il me dit :

T’es ben trop jeune pour attraper la COVID !

Et pendant qu’il dit ça

Je tousse

Je tousse dans mon masque

Je tousse tellement fort

Et le caissier n’est plus sûr de rien

Il hésite

Il pense peut-être

que je fais partie du complot

Il pense peut-être

que c’est plus grave qu’on le pense

En toussant

Je fais tomber deux fraises de mon casseau

J’échappe

Le lundi

Et le mardi

Et entre les deux

Je suis dans un vieux film western

Je suis le cowboy

Je suis les trois personnages en même temps

Je suis

Le complotiste

Le peureux

Et le vivant.