«Parole aux femmes!»: elles ont parlé

Détail d’une illustration de Camila Pinheiro tirée de «Parole aux femmes»
Photo: Hurtubise Détail d’une illustration de Camila Pinheiro tirée de «Parole aux femmes»

Depuis Élisabeth Ire qui, en 1588, prend la parole et les armes devant l’Invincible Armada espagnole jusqu’à l’architecte et sculptrice américaine Maya Lin, créatrice du mémorial des vétérans du Vietnam à Washington en passant par Hillary Clinton, Virginia Woolf, Manal al-Sharif et tant d’autres, voilà des femmes qui ont su faire entendre leurs voix à travers celles des hommes et ouvrir le chemin vers demain.

Rassemblées par Anna Russell dans Parole aux femmes ! Discours inspirants pour éveiller les consciences, tout juste paru chez Hurtubise, ces femmes se joignent à quelque 50 autres autour d’un dessein commun, celui de revendiquer, de dénoncer, de braver les vents contraires dans un souci de faire valoir leurs idées et d’aller au bout de leurs convictions. C’est bien ce qui fait la force de cette anthologie, soit celle de mettre en lumière les discours prononcés par des femmes issues de divers milieux et d’époques différentes.

Dans le lot, nous découvrons notamment celui de Sylvia Rivera, militante LGBTQ qui, en 1973, monte sur scène lors du Christopher Street Liberation Day, à New York, devant une foule d’abord hostile à sa présence. Ou encore celui de Severn Cullis-Suzuki qui, en 1992, alors âgée de 12 ans, se rend à la Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement pour brasser la cage aux dirigeants et les implorer de « changer leurs méthodes ». Si certains noms qui figurent dans l’ouvrage sont relativement connus, notamment J. K. Rowling, Jane Goodall, Michelle Obama, plusieurs seront découverts par le jeune lectorat. La suffragette Elizabeth Cady Stanton, la réformatrice Fanny Wright, la femme d’affaires Sheryl Sandberg et la militante politique Wangari Maathai figurent parmi ce nombre.

Le travail entrepris par l’autrice Ann Russell se démarque assurément par la richesse et la rigueur des informations recueillies. Elle parvient, au-delà d’une simple biographie – comme c’est le cas trop souvent –, à faire entendre la parole de ces grandes dames et ainsi nous permettre d’entrer au cœur de leurs espérances. L’ouvrage est par ailleurs enrichi de quelque 20 portraits supplémentaires ainsi que d’une courte bibliographie de lectures pour aller plus loin.

Le recueil a aussi ceci de bienfaiteur qu’il permet de voir plus loin que les revendications proprement féministes. Des femmes prennent la parole pour défendre des idées, des principes, des inégalités qui touchent les femmes, oui, mais aussi l’être humain abolissant ainsi toutes frontières. Plusieurs illustrations signées par la Brésilienne Camila Pinheiro viennent appuyer avec vivacité les discours. Loin de reproduire à l’identique, de se faire portraitiste, elle offre dans un style épuré, souligné par des courbes fines, orné de couleurs abondantes, une représentation toute contemporaine de ces femmes, semblables et unies autour d’une même visée, soit celle de faire avancer les idées.

Extrait du «Discours de cérémonie de remise des diplômes à l’Université de l’Arizona du Nord» tenu en 1992 par Wilma Mankiller, Grande chef de la nation cherokee (1985-1995)

Dans la société américaine, on entend dire sans arrêt : « Ils vont régler le problème. » […] Je dis toujours à mon peuple que je ne sais pas à qui ce « ils » fait référence. Selon moi, les seules personnes qui vont régler nos problèmes, c’est nous […] Nous devons personnellement prendre la responsabilité de trouver la solution à nos problèmes […] De nombreux stéréotypes négatifs sur les Noirs, les Latinos et les Asiatiques existent encore dans ce pays. Dieu sait que les Amérindiens aussi font l’objet d’horribles stéréotypes ; nous devons les déconstruire avant de pouvoir aller de l’avant […] Je vous invite tous vivement, vous qui êtes ici aujourd’hui, tant diplômés que familles des diplômés, à examiner la mesure dans laquelle nous entretenons ces stéréotypes les uns envers les autres […].

Parole aux femmes ! Discours inspirants pour éveiller les consciences

★★★ 1/2

Anna Russell et Camila Pinheiro, Hurtubise, Montréal, 2020, 178 pages