«Pride»: fier depuis 50 ans

Matthew Todd raconte l’émancipation des LGBTQ de Stonewall à aujourd’hui.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir Matthew Todd raconte l’émancipation des LGBTQ de Stonewall à aujourd’hui.

« The first pride was a riot » : bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis les émeutes de Stonewall à l’été 1969, et bon nombre de membres de la communauté LGBTQ ont pu sortir sans honte du placard. Fort de témoignages d’une quinzaine de contributeurs, de photos d’archives, d’illustrations de l’époque, de tableaux et de lignes du temps, l’écrivain Matthew Todd (Straight Jacket — L’héritage de la honte gaie de la société) retrace l’émancipation des LGBTQ dans les différentes sphères de la société, du monde culturel à la politique, en passant par le sport et la religion.

Au gré des pages de ce précieux aide-mémoire sous forme de coloré devoir de mémoire, on rencontre ainsi des figures phares de la culture LGBTQ, comme Armistead Maupin (Chroniques de San Francisco), James Baldwin (Si Beale Street pouvait parler), Elton John, Dusty Springfield, Robert Mapplethorpe, Andy Warhol, Keith Haring, Ellen DeGeneres, etc. On y croise même le révérend Troy Perry, fondateur de l’église communautaire métropolitaine ouverte aux LGBTQ, celui-là même qui bénit l’union de Michel Girouard et du pianiste Réjean Tremblay en 1972, à Los Angeles.

Alors que Todd rappelle les événements glorieux et heureux des 50 ans d’histoire de la fierté LGBTQ, tels la décriminalisation de l’homosexualité et le mariage entre conjoints du même sexe, il n’en omet pas pour autant les pages les plus sombres et les plus tristes, dont l’assassinat de Harvey Milk et celui du jeune Matthew Sheppard, de même que l’apparition du sida. Si l’ensemble véhicule une image positive et optimiste du mouvement LGBTQ et de ses alliés, tout n’est pas rose pour autant, et les combats contre l’homophobie ne sont pas tous gagnés. D’ailleurs, dans les dernières pages de Pride, chiffres à l’appui, Matthew Todd déplore les graves difficultés et les cruels préjugés que doivent affronter les personnes transgenres. « La lutte continue. À vous d’agir. »

 

L’histoire du mouvement LGBTQ pour l’égalité

★★★

Matthew Todd, Gründ, Paris, 2019, 193 pages