Du cousu main pour «Game of Thrones»

Certains costumes emblématiques se déclinent sur plusieurs pages, permettant de bien saisir l’étendue du travail de création et de recherche requis avant d’arriver à l’écran.
Photo: HBO Certains costumes emblématiques se déclinent sur plusieurs pages, permettant de bien saisir l’étendue du travail de création et de recherche requis avant d’arriver à l’écran.

Les adeptes de Game of Thrones peuvent se montrer insatiables et les séries dérivées de la franchise ne sont pas attendues avant fin 2020, peut-être plus tard.

Qu’à cela ne tienne, HBO ne les laissera pas attendre les mains vides. Pour souligner la fin de la série originale, quatre livres officiels alourdiront les étagères déjà remplies des plus fervents d’entre eux. Ces volumineux ouvrages s’attardent sur le travail des artistes ayant participé à la création du vaste et riche univers.

 

Game of Thrones.  Les costumes est un superbe objet de collection coécrit par la costumière Michele Clapton et l’autrice Gina McIntyre. Dès les premières pages, il est indéniable que cette créatrice de talent s’est dévouée à la conception de tous les morceaux, puisant son inspiration dans des événements et des faits historiques.

De ce fait, chacune de ses décisions s’ancre dans la réalité et s’en retrouve d’autant plus crédible. Les étoffes, les teintures, les bijoux, les méthodes de fabrication : rien n’est laissé au hasard et la richesse qui en découle force l’admiration.

L’intérêt de Game of Thrones se situe dans les manigances, les changements d’allégeance des personnages et les aspirations des plus fourbes. Les choix minutieux effectués par Michele Clapton et son équipe reflètent cette enlevante dynamique et assurent la cohérence d’une importante série telle que celle-ci.

Certains costumes emblématiques se déclinent sur plusieurs pages, permettant de bien saisir l’étendue du travail de création et de recherche requis avant d’arriver à l’écran. Quelques-uns bénéficient même de pages que l’on peut dévoiler à la manière d’une affiche.

À ces nombreuses photographies s’ajoutent les aquarelles de la costumière, dans une mise en page sobre et simple. Quelques erreurs se dissimulent dans les courts textes accompagnant les magnifiques photos, dont certains sont parfois redondants. Une lecture fort agréable qui, pour tout dire, s’est faite en revoyant quelques épisodes-clés de la série.

 

Les costumes

★★★ 1/2

Michele Clapton et Gina McIntyre, Hors collection, Paris, 2019, 440 pages