Guiby, le superbébé T. 1 : Le mystère des gadelles

À trois ans et demi, Guiby maîtrise déjà l’art de la double vie : bambin le jour, génie aventurier la nuit. Le héros de Sampar, Samuel Parent à la ville, emprunte au look du bébé joufflu autant qu’à celui du grand ado efflanqué, tétine à la bouche et kangourou rouge enfoncé sur la tête. À ses côtés, un rat mal équarri et un petit monstre ébouriffé lui tiennent lieu de complices. Si on excepte la mise en place, un brin longuette et didactique, cette aventure du superbébé né en 2013 en couverture souple se déplie rondement dans Le mystère des gadelles, une première version cartonnée qui débute au moment où disparaît le lapin de Mady, la petite voisine. Les dessins sont magnifiques, nous plongeant dans un bestiaire mêlant insectes réels et créatures fabulées plus grandes que nature. Le grand format sied à merveille à l’énergie frondeuse de Guiby. Le texte reste un peu convenu, mais le tout exhale une belle énergie, petits frissons en prime.

 

Guiby, le superbébé T. 1 : Le mystère des gadelles

★★★

Sampar, Éditions Michel Quintin, Montréal, 2019, 64 pages (8 à 10 ans)