Olga T. 3: Par-dessus la tête

Olga et son inséparable olgamus, Bof, sont de retour pour de nouvelles aventures métaphysico-scientifiques. Cette fois, la zoologiste en herbe et sa créature extraterrestre (un adorable croisement entre un cochon dodu, un chien pelé et un ornithorynque pour ses pattes palmées) en ont plein les bras avec sept bébés olgamus au frais dans le frigo. Écrit sur le ton délicieux d’un carnet d’observation, ce récit nous plonge dans leur quotidien chamboulé avec beaucoup d’humour et de verve. De toute évidence, la formule n’est pas épuisée, et on y plonge avec le même plaisir vif qu’on avait eu à découvrir le monde décalé d’Olga au premier tome. Élise Gravel a le chic pour imaginer des héroïnes complexes, à la fois uniques en leur genre et universelles d’esprit. Elle a surtout le génie d’infuser ici un peu de science et de magie à une série qui ne manque ni de sel ni de crocs. Craquant.

 

Olga T. 3 : Par-dessus la tête

★★★★

Élise Gravel, texte en français d’Iris Boudreau, Éditions Scholastic, Toronto, 2019, 185 pages (8 à 12 ans)