Sur les traces d’une oeuvre de jeunesse d’Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason est devenu le maître du polar nordique avec un des personnages de commissaire les plus attachants de la littérature policière: Erlendur, inspecteur à Reykjavik. L’écrivain était de passage à Paris pour souligner la traduction de son roman <em>Les roses de la nuit</em>.
Photo: Philippe Couture Arnaldur Indridason est devenu le maître du polar nordique avec un des personnages de commissaire les plus attachants de la littérature policière: Erlendur, inspecteur à Reykjavik. L’écrivain était de passage à Paris pour souligner la traduction de son roman Les roses de la nuit.

Les roses de la nuit présente l’une des premières enquêtes imaginées par l’auteur islandais.

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

Les roses de la nuit

★★★ 1/2

Arnaldur Indridason, traduit de l’Islandais par Éric Boury, Métailié Noir, Paris, 2019, 248 pages. En librairies le 23 octobre.