Jonathan Charette, 40e Prix Émile-Nelligan

Ravissement à perpétuité (Le Noroît) a valu à Jonathan Charette le 40e Prix Émile-Nelligan. Remis lundi soir à la Grande Bibliothèque de Montréal, cette reconnaissance couronne chaque printemps depuis 1979 le recueil d’un poète de 35 ans ou moins. Cette année étaient aussi en lice Casse-gueules (Poètes de brousse), d’Émilie Turmel, et Le pays volant (Les Herbes rouges), de Daphnée Azoulay. Le jury, composé de José Acquelin, France Mongeau et présidé par Gérald Gaudet a aimé l’« idéalisme rare, emporté et assumé » de la poésie de M. Charette, qui propose ici « une genèse poétique de l’être telle qu’on n’en a pas vu depuis longtemps. » Le lauréat remporte une bourse de 7500 $, les finalistes de 500 $.