Un billet pour nulle part, Nunumi

On ne sait pas trop ce qui se passe exactement ni pourquoi ni comment : tout ce que l’on sait lorsqu’on entame la lecture d’Un billet pour nulle part, c’est qu’une fillette attend l’autobus de 9 h un petit matin, valise en main, destination inconnue. Accompagnée d’une petite flamme noire qui s’échappe de ses bagages, elle entame donc son voyage en embarquant dans cet autobus à la route mystérieuse — sauf que ses passagers, franchement, sont bizarres. Un peu trop même, et ça bouleverse complètement son aventure. Elle descend donc de l’autobus, attend le prochain, et rebelote. Au fil des pages, on se rend bien vite compte que ces bus étranges ressemblent un peu (beaucoup) à notre trajet insolite à nous, dans notre vie moderne de tous les jours. Analogie intelligente racontée à travers des dessins sympathiques et un minimum de dialogue, Un billet pour nulle part est une lecture courte qui engendre beaucoup de questions et peu de réponses — mais comme on l’apprend aussi ici, c’est le chemin qui compte, après tout.

Un billet pour nulle part

★★★

Nunumi, Front Froid, Montréal, 2019, 92 pages

À voir en vidéo