Wild: les derniers espaces sauvages, Peter et Beverly Pickford

Photographes animaliers originaires d’Afrique du Sud, défenseurs de l’environnement, Peter et Beverly Pickford ont parcouru les sept continents pendant quatre ans pour donner naissance à ce livre mastodonte, aussi étoffé que luxueux. Nous sommes ici dans les ligues majeures. Les quelque 200 photos sont vertigineuses, les prises de vue, à couper le souffle. Et l’impression, le plus souvent pleine page, est somptueuse. En ouverture de chaque chapitre, dans un cahier aux pages plus courtes où les photos sont soigneusement légendées, Peter Pickford raconte le territoire dans ses mots, exprime magnifiquement ses inquiétudes et ses espoirs. De la Namibie au Yukon, du désert australien aux sommets glacés du Tibet, des ours polaires aux rhinocéros, on scrute avec émerveillement ces vastes espaces intouchés, rivages et plaines, vallées et montagnes, faune et flore qu’il est urgent de préserver de l’influence néfaste des êtres humains.

Wild. Les derniers espaces sauvages

★★★★

Peter et Beverly Pickford, Paulsen, « Exploration », Paris, 2018, 340 pages