Dictionnaire amoureux illustré de l’art contemporain, Marianne et Pierre Nahon

Comme tout dictionnaire, celui-ci se parcourt de A à Z. Il n’est pourtant pas un dictionnaire comme un autre, non pas tant par son sujet (l’art contemporain) que par son filon « amoureux ». Ça lui donne un ton, sinon surprenant, agaçant. Marianne et Pierre Nahon figurent comme auteurs ; pourtant, il n’est pas rare de tomber sur des affirmations à la première personne. Il s’en dégage une impression de légèreté, comme si, pour être passionné d’art, il fallait être exempt de sérieux ou de regard critique. « Il n’y a pas de sens critique, lit-on, dans la préface. Que l’on ne s’attende pas du moins à en trouver dans les pages qui suivent. » C’est la « ferveur » qui a guidé les Nahon, ferveur fanatique, muette et/ou solitaire, « comme le plaisir ». La sélection, qui comprend quelque 130 entrées, tourne autour d’artistes célèbres (que six femmes) et des grands courants de l’art depuis le début du XXe siècle. Peu de surprises dans toute cette nomenclature, tant il s’en fait, des livres qui cherchent à résumer l’art contemporain.

Dictionnaire amoureux illustré de l’art contemporain

★★ 1/2

Marianne et Pierre Nahon, Éditions Gründ, Paris, 2018, 353 pages