Siris, le choix des critiques de la BD

Construit sur une période de dix ans, «Vogue la valise» relate l’existence sombre et remplie d’humiliations de La Poule, «alter ego» du bédéiste.
Image: Siris/La Pastèque Construit sur une période de dix ans, «Vogue la valise» relate l’existence sombre et remplie d’humiliations de La Poule, «alter ego» du bédéiste.

Si la lutte a été « serrée », la nomination n’en est pas moins méritoire. Vogue la valise : L’intégrale, de Siris (La Pastèque), a gagné le prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise.

« La justesse et l’équilibre de l’ouvrage, qui oscille entre l’émotion et l’espoir », lui aura permis de rassembler le plus grand nombre de suffrages chez les membres votants : devant les albums de Julie Delporte (Moi aussi je voulais l’emporter) et de Samuel Cantin (Whitehorse : Deuxième partie), tous deux publiés aux éditions Pow Pow.

Construit sur une période de dix ans, Vogue la valise relate l’existence sombre et remplie d’humiliations de La Poule, alter ego du bédéiste, au cours d’une jeunesse passée en famille d’accueil. La rude traversée du désert permettra à La Poule de prendre des forces afin de survivre à son milieu grâce à sa passion pour la musique et le dessin.

« Porté par une série de montées dramatiques efficaces, l’auteur fait toujours preuve de retenue, ce qui lui permet de présenter La Poule dans toute sa fragilité, tout en faisant preuve d’une grande résilience », a souligné l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD).

En avril, Vogue la valise a été sacré meilleur album de bande dessinée lors de la remise des Bédéis Causa, prix littéraires célébrant le 9e art d’ici et d’ailleurs. Rebelote en mai, alors qu’il repartait avec le prix Bédélys Québec 2018.

Vogue la valise — L’intégrale

Siris, La Pastèque, Montréal, 2017, 352 pages