Une biographie des Rolling Stones pas totalement en bande dessinée

Planche de «The Rolling Stones en BD»
Illustration: Petit à petit Planche de «The Rolling Stones en BD»

Pas une autre biographie de musicien ou de groupe mise en bande dessinée ? Après Bowie, Curt Cobain, les Beatles, Barbara… ? Eh bien oui, et elle a bien de la gueule, même, cette mise en planches des Rolling Stones par un collectif d’auteurs et de bédéistes qui livrent au final un assemblage de textes et de courtes histoires en cases plutôt… rock’n’roll.

Objet hybride, l’ensemble est monté comme un album de musique et dévoile plusieurs fragments de l’existence du mythique groupe britannique comme une série de pistes musicales, aux propos mouvants et à la tonalité changeante. On passe de la rencontre de Mick Jagger et Keith Richards autour de vinyles de blues dans un train en juin 1960 aux dernières tournées de la formation, depuis 2006, en passant par leur vie de bohème au 102 Edith Grove de Londres, les paradoxes nourris par ces hippies devenus millionnaires, l’accord ouvert sur la guitare de Keith à l’origine du son des Stones, les femmes qui ont gravité autour de Mick, Keith, Brian Jones, Bill Wyman, Charlie Watts…

Richement documentée, cette vie de stars en dessins est aussi joliment illustrée par une belle brochette de jeunes bédéistes, dont le coup de crayon, en suivant des contours variés, donne un étonnant coup de jeune à cet illustre quintette de vieux.

The Rolling Stones en BD

Collectif, Petit à petit, Rouen, 2018, 190 pages