Rentrée littéraire: de la lecture pour la jeunesse en cinq temps

Illustration tirée d'«Ours — brun, blanc, noir», un album écrit et illustré par Pascal Girard.
Illustration: La pastèque Illustration tirée d'«Ours — brun, blanc, noir», un album écrit et illustré par Pascal Girard.

De l’album au roman pour adolescents, en passant par l’illustrateur qui gagne à être connu et sans oublier le documentaire qui fera tourner les têtes, voici en quelques lettres les incontournables de la rentrée.

L’auteur-illustrateur à surveiller

 

Pascale Bonenfant. Certains l’ont déjà lue, mais elle reste encore méconnue pour plusieurs. Elle écrit avec poésie, dessine avec minutie et nous avons récemment pu lire sa prose dans Lou, album illustré par Valérie Boivin et paru l’automne passé. Nous la retrouverons ce printemps du côté de l’illustration dans Mais qui fait tout ce bruit ? (Éditions d’Eux), un album écrit par Céline Claire. Son trait délicat, animé, franc et épuré nous invite à plonger dans un univers qui reste assurément touchant.
 

L’album pour tout-petits

 

C’est bien ! C’est affreux ! est de ces albums qui s’use à force d’être lu et relu. Écrite en 1963 par Joan M. Lexau et illustrée par Aliki, l’histoire de ce petit Sanji pris en chasse par un rhinocéros et questionné par un tigre marque les premiers pas d’une nouvelle maison d’édition, Le lièvre de mars, dirigée par Nadine Robert. Remettant à l’honneur des albums jeunesse épuisés depuis les dernières décennies, Le lièvre de mars se fait gardien et passeur d’un passé littéraire à découvrir. À lire fin janvier.

 

L’album pour les grands

 

Illustration: Fourmis rouges Détail d'une illustration tirée du live «La montagne»

Album intrigant que celui des Espagnols Manuel Marsol et Carmen Chica qui paraîtra chez Fourmis rouges en mars. La montagne, c’est l’histoire d’un homme qui s’arrête momentanément le long de la route. La forêt l’appelle, il y entre et y découvre mille et une merveilles. Entre métamorphoses et rencontres improbables, le récit mène le héros vers une réelle communion avec la nature et les esprits. Les couleurs franches et profondes des illustrations nous propulsent dans ce monde parallèle.

Le documentaire

 

Après L’Amérique en chemin de fer et le très atypique et fascinant Poissons électriques, les éditions de La Pastèque récidivent du côté du documentaire avec Ours — brun, blanc, noir, un album écrit et illustré par Pascal Girard. Depuis les origines de l’ours, qui aurait pour ancêtre un certain Ursavus, jusqu’aux différentes espèces qui déambulent sur la planète, tout comme celles qui sont menacées, l’ours se fait voir sous toutes ses coutures.

Le roman pour adolescents

 

Robert Davidts nous offre Molécule et le fil des événements en 612 pages. On y retrouve une toute petite fille, « si petite que personne n’arrivait à lui donner un âge […] Au moment des événements, elle mesurait 65 cm plus 3 millimètres ». C’est alors qu’elle tombe dans un pays inconnu. La suite de ce roman fantastique, abracadabrant — comme le définit l’éditeur Soulières —, nous transporte de l’autre côté du miroir. À noter, ce roman devait être illustré par feu Francis Back.