Feu vert pour la naissance d’un géant de l’édition française

Le mariage entre le groupe La Martinière et Media-Participations donnera naissance à un géant de l’édition française.
Photo: Lionel Bonaventure Agence France-Presse Le mariage entre le groupe La Martinière et Media-Participations donnera naissance à un géant de l’édition française.

Paris — L’Autorité française de la concurrence a donné lundi son feu vert au rachat du groupe La Martinière par le leader européen de la bande dessinée, Media-Participations, ouvrant ainsi la voie à la constitution du troisième groupe éditorial français.

« Le 13 novembre 2017, le groupe Media-Participations a notifié son projet de prise de contrôle exclusif de la société La Martinière Groupe. À l’issue d’un examen des effets de l’opération sur les marchés de l’acquisition des droits d’édition, de la diffusion et de la distribution de livres et de la vente de livres, l’Autorité de la concurrence a autorisé l’opération », a indiqué l’organisme dans un communiqué.

Le mariage entre ces deux éditeurs donnera naissance à un géant de l’édition française (juste derrière Hachette et Editis) qui sera aussi, grâce notamment à Abrams, filiale américaine de La Martinière, également présent aux États-Unis. Abrams est spécialisée dans la littérature jeunesse et constitue une des pépites du groupe La Martinière. C’est notamment l’éditeur de la série au succès planétaire le Journal d’un dégonflé.

En 2016, le groupe La Martinière (500 salariés) a réalisé un chiffre d’affaires de 206 millions d’euros (312 millions $CAN). Media-Participations (no 5 de l’édition française) a quant à lui réalisé un chiffre d’affaires d’environ 355 millions d’euros (538 millions $CAN). Media-Participations compte un millier de salariés.

Avec des marques comme Le Seuil, L’Olivier, les Éditions du sous-sol ou Delachaux et Niestlé, La Martinière est très présent en littérature générale et dans les beaux livres, tandis que Media-Participations, leader européen de la bande dessinée avec notamment les marques Dargaud, Le Lombard et Dupuis, est également présent dans le livre religieux et pratique, ainsi que dans la production audiovisuelle.

Media-Participations a déjà mis un pied dans la littérature générale en prenant le contrôle en juin des éditions Anne Carrière.