Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui, sous la direction d’Alain Mabanckou

La littérature africaine rayonne aujourd’hui sur tous les continents. Pourtant, en dépit du fait que plusieurs de ses grands auteurs soient francophones, les institutions françaises tardent à lui faire une place. Alain Mabanckou, professeur invité au Collège de France, a organisé en mai 2016 un colloque réunissant plusieurs intellectuels — dont les deux tiers sont des hommes — intitulé Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui. La volonté de l’écrivain congolais était ambitieuse : que ce colloque « résonne comme un appel à l’avènement des études africaines en France ».

Sans surprise, plusieurs interventions condamnent la France colonisatrice et cherchent réparation : « Nous attendons avec impatience de voir si les portes des institutions françaises demeureront ouvertes uniquement aux “Français à part entière” ou si elles accueilleront également ceux qui sont perçus de nos jours comme des citoyens “entièrement à part”. » Reste qu’au fil des exposés, une idée plus conciliante se tisse, proposant de penser le monde par-delà ses frontières, puisque « penser l’Afrique, c’est penser le monde ». Il y aurait éveil des institutions françaises, dont la publication des actes du colloque témoigne, en partie.

Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui

★★★

Sous la direction d’Alain Mabanckou, Seuil, Paris, 2017, 224 pages

À voir en vidéo