Une époque innocente

Selon Nooteboom, Berlin est la ville qui a le mieux effacé le triomphe des haines par leur «lente usure».
Photo: Odd Andersen Agence France-Presse Selon Nooteboom, Berlin est la ville qui a le mieux effacé le triomphe des haines par leur «lente usure».

L’écrivain néerlandais compte six décennies de publications. Dans chaque pays qui l’a traduit, on a composé de lui un portrait différent. Traduit ici de l’allemand, l’ensemble de ces textes fait valoir sa culture et son universalité. Cees Nooteboom...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

J’avais bien mille vies et je n’en ai pris qu’une

Cees Nooteboom, textes choisis et présentés par Rüdiger Safranski, traduit de l’allemand par Philippe Noble, Actes Sud, Arles, 2016, 184 pages