Mariage en douce, Ariane Chemin

Le général de Gaulle compte bien des faits d’armes dans sa longue carrière, mais qui aurait cru qu’il allait tirer quelques ficelles dans l’organisation du mariage « secret défense » de l’écrivain Romain Gary avec l’actrice Jean Seberg ? Le 16 octobre 1963, alors que l’auteur de La promesse de l’aube et la vedette d’À bout de souffle sont au sommet de leur popularité, ils s’unissent devant le maire d’un village de la Corse, sans famille ni amis, et très loin des paparazzis. La journaliste Ariane Chemin, grand reporter au journal Le Monde, a retrouvé une précieuse photo de l’événement, beau prétexte pour se lancer dans une petite enquête sur les circonstances étranges de cet événement orchestré en partie par les services secrets français. Cet épisode, peu commenté par les célèbres protagonistes, est souvent farci d’incohérences, raison de plus pour la journaliste de plonger dans l’existence tumultueuse de ce couple en apparence mal assorti, lié par une affection profonde jusqu’à leur mort — dans les deux cas tragique, violente, sordide. C’est aussi le portrait d’une époque croulant sous les conventions étouffantes, impitoyable à l’égard de ceux et celles qui brisaient les carcans avec éclat. 

Mariage en douce, Ariane Chemin

Ariane Chemin, Éditions des Équateurs Paris, 2016, 155 pages