Elle sera toujours là, Thierry Lenain

« Pour m’accueillir, me tenir au chaud, elle était là […] Pour me protéger, m’emmener loin, elle était là. Pour dire les étoiles, dessiner les vagues, elle était là. » Elle était là, la maman. D’une plume empreinte de douceur et de poésie, Thierry Lenain trace avec une grande sensibilité et une économie de mots les précieux moments dans la vie d’un petit. Grâce à cette sobriété, la nécessaire présence maternelle luit de tous ses feux dans cet album fraîchement paru chez D’eux. Si les quelques phrases frappent par la force des images qu’elles envoient et participent de l’atmosphère enveloppante de l’ensemble, les découpes tendres de Manon Gauthier expriment toute la candeur et la puissance du lien affectif. Les différents plans épousent les émotions et l’action mise en scène dans le texte, mais il faut voir la chute de l’histoire délestée des mots de Lenain. L’illustration à elle seule déverse alors une charge émotive intense. Puis, comme un baume sur la douleur, le souvenir et l’amour indéfectible de la mère assurent la pérennité de la relation. Un album à la fois éprouvant et lumineux.

Elle sera toujours là

Thierry Lenain, D’eux, Sherbrooke, 2016, 24 pages