Les Atypiques 2. Le masque de l'avant-centre, Camille Bouchard

L’équipe des Atypiques dispute une partie de soccer contre les Cailloux-de-feu de Grosse-Pierre, équipe favorite du comté. À première vue, les Atypiques n’ont aucune chance, mais Clarence les étonne et compte les deux premiers buts. Après quoi le vent tourne, et les adversaires font venir un nouveau joueur dans leurs rangs, un drôle de petit bonhomme à qui l’on veut soi-disant faire plaisir. Rapide, agile, il déjoue tout le monde et tire dans le filet à plusieurs reprises, ce qui n’est pas sans intriguer l’héroïne qui se méfie de lui. Si la rigueur du premier titre laissait présager une série enlevante, ce deuxième tome est encore plus réussi, les personnages sont plus campés, mieux définis, l’intrigue est plus prenante et surtout — surtout —, on reconnaît Bouchard et sont art d’offrir des chutes impossibles. Bien qu’on puisse voir venir la finale, on se laisse tout de même porter jusqu’à la dernière page. Plusieurs pistes sont exploitées ici, notamment le port du voile, qui reste subtilement traité, comme la différence, les inégalités, bref un beau mélange des forces de l’auteur.

Les Atypiques 2 Le masque de l’avant-centre

Camille Bouchard Québec Amérique Montréal, 2016, 168 pages