Entre québécitude et nordicité

Mylène Bouchard et Simon Philippe Turcot ont tenu le pari fou de créer une maison d’édition à Saguenay.
Photo: Max-Antoine Guérin / Canopée Mylène Bouchard et Simon Philippe Turcot ont tenu le pari fou de créer une maison d’édition à Saguenay.

Tous deux auteurs, Mylène Bouchard et Simon Philippe Turcot étaient respectivement âgés de 28 et 24 ans lorsqu’ils ont osé ce pari fou de fonder une maison d’édition à Saguenay. Un pari fou, certes, mais un pari tenu, puisque dix ans après leur fondation, les éditions La Peuplade ont 65 titres à leur actif et il semble bien que l’intérêt des lecteurs envers les auteurs de cette boîte, dont Jean-François Caron et Bertrand Laverdure, ne cesse de s’accroître.

« On a pas mal le vent dans les voiles, assure Simon Philippe Turcot, de passage à Montréal. On a une cadence d’une bonne dizaine de titres par an. Tranquillement, on fait dans la littérature étrangère ; pour l’instant, on a surtout traduit des auteurs canadiens. Pour nos dix ans, on inaugure une nouvelle collection, Fictions du Nord, soit des textes des pays nordiques. »

Ainsi, en septembre paraîtra Nälkävuosi (White Hunger) du romancier finlandais Aki Ollikainen. Cette envie de créer cette collection, où pourraient se retrouver aussi des auteurs du nord du Canada, de l’Alaska et du Groenland, est née du désir d’établir un dialogue entre le Québec, la Scandinavie et les territoires nordiques.

« Depuis le début, les deux thématiques qui reviennent systématiquement dans notre production, c’est le territoire et l’identité. On aime faire parler les lieux, voir de quelle manière la fiction occupe le territoire et de quelle manière les gens l’occupent, comme dans Nirliit, récit contemporain campé dans le Nord, de Juliana Léveillé-Trudel. »

Arts et lettres

Les éditions de La Peuplade ne s’intéressent pas qu’à la littérature. Depuis 2013, on peut découvrir sur leur site des vidéos inspirées des oeuvres de la maison, dont Fleurs au fusil de Marjolaine Deschênes, Le fil des kilomètres de Christian Guay-Poliquin et Niko de Dimitri Nasrallah, réalisées par Nicolas Lévesque. Grâce à un programme d’artistes en résidence établi cette même année, les éditeurs ont découvert l’artiste Julie Espinasse de l’atelier Mille Mille, qui, depuis 2015, est chargée de l’image de la maison.

« On a toujours travaillé avec des artistes ; on a toujours voulu intégrer d’autres formes d’art au projet. Au début, on s’appelait La Peuplade, maison d’édition et de diffusion d’art. Plus on avance, plus le projet éditorial se concrétise, et c’est vraiment la littérature qui est mise en avant. Ça demeure toujours une préoccupation pour nous d’essayer de faire travailler d’autres artistes provenant d’autres formes d’art. »

« J’essaie toujours de garder un pied dans l’avant-garde et un pied dans l’époque pour faire des choses qui sont intéressantes et aussi pour donner des vies aux livres. On est assez actifs du côté du numérique, des réseaux sociaux. On essaie de créer une sorte de dynamisme autour de chaque sortie de livre. »

La clé du succès

Selon Simon Philippe Turcot, la clé du succès des éditions de La Peuplade réside dans le fait qu’elles reposent sur une petite structure facile à gérer, leur permettant ainsi d’être « fluides, souples et rapides ». Toutefois, cela ne les empêche pas de voir toujours plus grand et de frayer avec les grandes maisons d’édition dans les salons de Paris, de Francfort, de Genève et de Bruxelles. Quant à l’avenir, Turcot est assez confiant.

« Je crois qu’il y aura des projets incroyables. Mon plus grand souhait, c’est que le lectorat s’agrandisse et que les gens s’approprient le projet de La Peuplade. L’idée de La Peuplade, c’était la tribu, la bande. Notre plus grand souhait, c’est que les écrivains puissent vivre de leur plume et qu’on crée la possibilité de grandes carrières pour eux. »

1 commentaire
  • Hélène Gervais - Abonnée 4 mai 2016 07 h 01

    À Chicoutimi il y aussi

    la maison d'édition JCL qui a publié tous les livres de Marie-Bernadette Dupuy, une auteure très très prolifique et intéressante.