Propos sur l’éducation, Normand Baillargeon

Normand Baillargeon est tenace, creuse sans cesse les mêmes sillons et écrit beaucoup. Pourtant, on ne se lasse pas de le lire parce que sa prose critique est limpide, éclairée et vivante. Dans ce solide recueil de textes, il redit l’importance de la philosophie de l’éducation, trop souvent négligée dans la formation des enseignants, et expose avec un remarquable sens pédagogique ce que la recherche sérieuse nous apprend sur certaines réalités scolaires (notamment les devoirs et le goût de la lecture). Il rend aussi d’instructifs hommages à ses propres modèles, parmi lesquels on retrouve Condorcet, Einstein, Prévert, Chomsky et le fabuleux philosophe, à la fois sceptique et croyant, Martin Gardner. Pédagogue sympathique et de première qualité, allergique à la marchandisation des savoirs, Baillargeon confie « placer en [l’éducation] une part substantielle de son espérance ». Il donne à tous le goût de faire de même.

Propos sur l’éducation

Normand Baillargeon M éditeur Saint-Joseph-du-Lac, 2016, 264 pages

À voir en vidéo