Le temps des fleurs, le temps des neiges, Glen Huser

Perséphone cueille tranquillement des narcisses quand Hadès l’enlève et l’emporte au royaume des Enfers. Pendant ce temps, sur Terre, la déesse de la moisson Déméter quitte ses occupations pour retrouver sa fille. « Les arbres étaient [alors] noirs et inféconds, l’herbe desséchée », jusqu’à ce que Perséphone promette à sa mère de venir passer les mois d’été avec elle. Depuis ce temps, les saisons rythment le calendrier et l’hiver fait écho à la peine de Déméter, qui attend le retour de sa fille. D’abord paru en version anglaise, ce livre-disque est narré ici par Guy Nadon, qui, de sa voix théâtrale et solide, apporte ce qu’il faut d’intensité aux personnages. La narration est entrecoupée de pièces musicales interprétées par une chorale d’enfants et accompagnée par l’Orchestre symphonique pop de Montréal. Le livre est d’autant plus invitant grâce au visuel percutant qu’assure Philippe Béha. Son trait puissant, fait de collages et de lignes sévères, mêle agressivité et beauté appuyant l’esprit de la légende. Une très belle initiation à la musique symphonique ainsi qu’à la mythologie.

Le temps des fleurs le temps des neiges

Glen Huser, Planète rebelle, Montréal, 2015, 48 pages