Comment faire de l’argent, Luc Bossé

Quelle incroyable — et amusante — mise en abyme que ce Comment faire de l’argent qui, tout en affichant ouvertement son recyclage de planches déjà publiées à des fins bassement commerciales, ose malgré tout la critique, en dessin, du monde de la finance et de la surconsommation par l’entremise du personnage Ninja Pow Pow, qui a sans doute donné son nom à la jeune et plutôt prometteuse maison d’édition. Dans cet assemblage d’histoires courtes tirées des Rapports annuels passés de Bossé, mais également de fanzines désormais épuisés, l’auteur pose son regard comico-critique sur les petits travers du quotidien, la banalité de la vie d’un éditeur de bédés, une fin de semaine de pêche entre gars, comme sur le cynisme du pouvoir de l’argent avec lequel le p.-d.g. des éditions Pow Pow qu’il a créées en 2010 doit aujourd’hui composer. Sans trop se prendre au sérieux, visiblement, faisant de ce guide un objet qui s’amuse sur le dos de l’argent, sans vraiment expliquer comment en faire.

L’auteur sera au Salon en séance de signatures les jeudi 19 et samedi 21 novembre.

Comment faire de l’argent

Luc Bossé, Pow Pow, Montréal, 2015, 212 pages