Dans l’oeil de Vittorio, Marc H. Choko

On savait Vittorio talentueux. Mais ce bel ouvrage nous montre l’ampleur de ce talent, qui va vraiment bien au-delà du petit bonhomme symbole du festival Juste pour rire. Affiches, illustrations, photographies, caricatures, bandes dessinées, non seulement Vittorio a touché à plusieurs genres, mais on ne peut l’enfermer dans un seul style. Bien sûr, on retrouve certaines constantes dans son oeuvre — « couleurs franches, en aplats, ligne sûre souvent sinueuse », beaucoup de vivacité, comme le fait remarquer Choko — mais aussi des expérimentations graphiques et des abstractions, dont d’étonnantes formes géométriques dans des rapports annuels d’entreprise… Vittorio est partout : affiches de films (autant le À tout prendre de Claude Jutra que Deux femmes en or !), de festivals, de spectacles d’opéra, de théâtre, de bars et de restaurants, de pochettes de disque (d’Offenbach à l’Ensemble Claude-Gervaise), affiches militantes pour les Restos du coeur ou les expropriés de Mirabel, son oeuvre accompagne l’évolution du Québec ainsi que trois décennies de productions culturelles. Publié à l’occasion d’une grande exposition au Musée McCord de Montréal, l’ouvrage, très complet, représente en soi, indépendamment de l’exposition, la meilleure somme à ce jour de l’oeuvre de Vittorio.

Dans l’oeil de Vittorio

Marc H. Choko, Éditions de l’Homme, Montréal, 2015, 240 pages