À boire et à manger. Tome III: Du pain sur la planche, Guillaume Long

Fatigué par cette prolifération d’émissions culinaires, de mise en hyperperformance de la cuisine, et ce, à l’attention d’un public qui pour la plupart ne sait même pas cuisiner ? Guillaume Long, épicurien bédéiste, propose un peu de changer le mal de place avec le tome iii de sa série À boire et à manger. Sous la couverture : pas d’esprit de sérieux, pas de cérémonial et de « oui, chef ! », mais simplement des chroniques culinaires et des réflexions d’un cuisinier de ménage, d’un saucier du dimanche, dessinées avec finesse et humour. On y parle de carré d’agneau et plat de lentilles, muffins, raie au beurre noir, mais également de pousse de bambou, de panais ou de pamplemousse en évitant de tomber dans cet excès de pathos qui, dans la sphère médiatique, pervertit depuis quelques années le champ de la cuisine. Pour Guillaume Long, ce champ ne devrait être composé que de peu d’ingrédients : plaisir, simplicité et traditions revisitées.

À boire et à manger Tome III: Du pain sur la planche

Guillaume Long, Gallimard, Paris, 2015, 154 pages

À voir en vidéo