Katrina, Isle de Jean Charles, Louisiane, Frank Smith

Connu comme écrivain, Frank Smith l’est aussi en raison d’une production d’émissions littéraires originales à la radio française. Dans Katrina, il plonge au milieu d’une langue désagrégée qui s’accroche tant bien que mal aux terres de la Louisiane. Nous partons avec lui à l’île de Jean Charles. Voici les bayous, de loin, de près, « espaces creux et compacts », ouverts au soleil de la langue de Smith, habitué comme pas un à jouer avec celles des autres, d’en user, d’en recoller les fragments pour constituer une oeuvre inclassable. Au loin, le souvenir de l’ouragan Katrina se profile et ne fait qu’accentuer l’insularité de ce milieu particulier. « Il faut s’exercer au lexique de l’écart, de l’éloignement, de la dispersion. » Lire Frank Smith m’apparaît être un très bon exercice.

Katrina Isle de Jean Charles, Louisiane

Frank Smith, Éditions de l’Attente, Bordeaux, 2015, 127 pages