Échos - Procédures judiciaires chez Trait d'union

Les Éditions Trait d'union ont entrepris, par l'entremise du cabinet de juristes Heenan Blaikie, des procédures en dommages et intérêts contre leur ex-directrice de production, Hélène Noël.

La maison d'édition la tient pour «responsable des dommages qu'elle a subis, qui sont provisoirement estimés à 47 000 $». On lui reproche diverses décisions au sein de l'entreprise. Louis Royer, ex-directeur littéraire de la maison et conjoint d'Hélène Noël, affirme, par voie de communiqué, que ces «accusations et allégations contenues dans cette mise en demeure [...] sont fausses». Il parle même de «grotesque et déloyal harcèlement juridique» de la part d'une maison aux «difficultés financières et aux dettes nombreuses et importantes».