L’abeille (et le) philosophe. Étonnant voyage dans la ruche des sages, Pierre-Henri et François Tavoillot

Symbole d’une vie en harmonie avec la nature, mais aussi « emblème de la fragilité du monde », l’abeille est « saturée de significations, débordante d’idées, en surcharge permanente de sens », comme le montrent avec brio Pierre-Henri Tavoillot, philosophe, et son frère François, apiculteur. L’abeille fascine toujours et a longtemps servi de modèle, que ce fut pour définir le comportement idéal, vertueux, ou encore pour voir dans l’organisation de la ruche le meilleur des régimes politiques. Identifiée à la monarchie, gouvernée par un roi, croyait-on, avant que l’on puisse démontrer hors de tout doute qu’il s’agissait d’une reine, on la dota également d’un esprit démocratique incarné par les ouvrières soucieuses du bien commun de leur colonie. Les encadrés scientifiques et extraits de textes réunis en fin de volume illustrent à merveille ce portrait de l’abeille philosophe que l’on suit, depuis l’Antiquité, tout au long des grandes périodes de l’histoire de la pensée en Occident. Une preuve, une de plus, qu’on ne pourrait se passer de ces petites et sages butineuses.

L’abeille (et le) philosophe. Étonnant voyage dans la ruche des sages

Pierre-Henri et François Tavoillot, Odile Jacob, Paris, 2015, 304 pages