Pour petits et grands

Le président d'honneur du salon, Dany Laferrière, et la directrice de l'événement, Mélanie Devost
Photo: Salon du livre de la Côte-Nord Le président d'honneur du salon, Dany Laferrière, et la directrice de l'événement, Mélanie Devost

Vous avez huit ou neuf ans et vous sillonnez avec vos camarades de classe les kiosques débordant d’albums colorés et de romans aux titres intrigants d’un salon du livre. Vous n’avez pas un rond dans les poches de votre salopette. Avec quoi rentrerez-vous à la maison le soir venu ? Avec une pile de signets dédicacés ?

« Ça ne se passe pas comme ça au Salon du livre de la Côte-Nord ! », s’exclame au bout du fil la directrice générale, Mélanie Devost. Pour une quatrième année, l’initiative « Choisis ton livre ! » offre la chance à 300 élèves des écoles de la région de placer dans leur sac à dos un des titres d’un auteur jeunesse présent lors de l’événement. L’idée, réalisée grâce au portefeuille du Club Optimiste local, sourirait autant aux enfants qu’aux éditeurs.

« C’est vraiment notre mission de faire la promotion de la lecture chez les jeunes. Nous sommes un salon très familial », poursuit Mme Devost, en précisant que les grands enfants trouveront aussi leur compte en passant « Du Salon à la chambre ! », thème d’une soirée de lectures grivoises organisée hors les murs au Centre des congrès (vendredi, 21 h 30). L’invitation n’est peut-être pas exactement à prendre au pied de la lettre (désolé…), mais Patrick Senécal, Claudia Larochelle, Roxanne Bouchard, Tristan Demers, Geneviève Lefebvre et Stéphane Dompierre ont la réputation de ne pas avoir peur des propos salés.

Activités

Ce dernier, qui dirigeait l’an dernier chez Québec Amérique l’ouvrage Nu, échangera avec quelques collègues auteurs samedi à 15 h 45 au cours d’une table ronde tout simplement baptisée « Les collectifs ». On tentera à cette occasion de comprendre pourquoi les livres écrits à plusieurs mains pullulent ces temps-ci. Aline Apostolska et Claudia Larochelle, qui signaient chacune un titre de la série de quatre romans Vol 459 parue chez VLB cet automne, apporteront leurs lumières à la réflexion.

Parmi ceux qui se livreront à l’exercice de la grande entrevue, nommons la multicouronnée Andrée A. Michaud (dimanche, 12 h) ainsi que le globe-trotteur Deni Béchard (samedi, 10 h 45). L’ami des primates racontera aussi le lendemain à 10 h 15, au cours d’une conférence, les pérégrinations africaines qu’il a entreprises en amont de la rédaction de son essai-récit Des bonobos et des hommes (Écosociété). L’ubiquitaire Claudia Larochelle tentera d’arracher des confidences au prolifique président d’honneur Patrick Senécal (samedi, 13 h 30), « un éternel ami du Salon ».

Plus de 70 auteurs se muscleront les avant-bras en signant des livres, un record selon la directrice. « Plusieurs éditeurs qui ne participaient pas habituellement se sont déplacés l’an dernier pour notre 30e anniversaire et ont décidé de revenir. »

Toujours côté statistiques : 18 auteurs nord-côtiers retrouveront leur nom dans le programme de ce salon qui se revendique d’une région et non pas d’une ville, pour la simple et bonne raison qu’il appartient à la Côte-Nord au complet. Des 9300 visiteurs qui ont passé le tourniquet l’an dernier, « plusieurs arrivaient d’Havre-Saint-Pierre, à deux heures et demie de route à l’est de Sept-Îles, ou de Baie-Comeau, à deux heures et demie de route à l’ouest. Ça vient de Tadoussac, de Blanc-Sablon, de partout. »

Le Salon se rend même jusqu’à ceux qui ne pourront pas y venir : des conférences d’écrivains seront retransmises par vidéoconférence dans certaines écoles de la Basse-Côte-Nord.

Au cégep de Sept-Îles du 23 au 26 avril