Prix littéraires au SILQ

Le Salon international du livre de Québec, qui a ouvert ses portes mercredi, est le lieu de plusieurs remises de prix littéraires. Jeudi en fin de journée, le prix Adrienne-Choquette de la nouvelle était remis à Sylvie Massicotte pour son recueil Avant d’éteindre (L’Instant même). « En quelques phrases, a dit le jury de nouvellistes, dans une suite de trames finement tissées où rien n’est laissé au hasard, où chaque détail fait écho et trouve sa juste place, comme dans un poème, Sylvie Massicotte montre qu’elle excelle dans la création d’atmosphères. » L’auteure remporte une bourse de 1000 $. Aussi, les 150 lecteurs-membres du jury ont choisi le livre du Français Alain Postel Un homme effacé (Gallimard), déjà salué par le Goncourt du premier roman 2013, comme lauréat du prix France-Québec Marie-Claire-Blais. Les lecteurs ont aimé l’illustration « douloureuse mais réaliste » de « l’extrême vulnérabilité de l’être humain piégé à son insu par la société numérique ».

À voir en vidéo